Ce que nous sommes

La Boîte à idées est un mouvement rassemblant la jeune garde des Républicains. Née en septembre 2012 à l’initiative de militants qui avaient travaillé aux côtés de Nicolas Sarkozy à l’élaboration de son programme présidentiel, la BAI a été l’une des 6 motions candidates au Congrès de novembre 2012, où elle a rassemblé près de 10% des suffrages.

Elle s’est ensuite structurée comme un groupe de réflexion et d’action au cœur de l’UMP puis des Républicains.

Groupe de réflexion : une centaine d’experts issus de la haute fonction publique et du secteur privé préparent le programme des Républicains pour 2017. Terra Nova de droite, la BAI est le think-tank le plus actif et le mieux structuré de notre famille politique.

Groupe d’action : la BAI veut peser sur la ligne politique des Républicains. Elle travaille ainsi au cœur de l’appareil, en associant à ses travaux les principaux responsables du mouvement, en contribuant aux réflexions engagées par les Républicains, et en rassemblant les trentenaires qui pèseront demain en son sein.

Ce que nous voulons faire

Elaborer un programme de redressement national

L’état dans lequel nous retrouverons le pays en 2017 nécessitera l’application de mesures radicales notamment sur le plan économique et social, qui soient en même temps cohérentes et réalistes. Profondément européenne et fidèle aux valeurs fondatrices des Républicains, la BAI élabore ce programme de choc dont la France a besoin : réforme des administrations, baisse de la dépense publique et de la fiscalité, réforme du marché du travail, du temps de travail et de la formation professionnelle, réforme de l’école, élaboration d’une nouvelle politique d’immigration, reconstruction de notre outil de défense, etc.

Rénover nos pratiques politiques

L’absence de travail de fond, la démagogie des apparatchiks médiatiques et les guerres internes ont ruiné le crédit de l’UMP. Nous voulons incarner, à l’inverse, une manière nouvelle de faire de la politique : sérieuse, collective, loyale, qui ne met sur la table que des propositions qu’elle sait pouvoir mettre en œuvre. Toute notre action s’inscrit dans cette perspective.

Ce que nous ne sommes pas

Nous ne sommes pas une écurie présidentielle

La BAI est un mouvement « trans-courants » : tout en étant proches de la plupart des responsables du parti, nous ne sommes l’écurie présidentielle d’aucun d’entre eux. La question pour nous n’est pas « quel candidat en 2017 » mais « quelle politique entre 2017 et 2022 ».

Nous ne sommes pas des apparatchiks

La BAI est composée exclusivement de bénévoles. Militants engagés de longue date au sein de l’UMP puis des Républicains, nous plaçons au cœur de notre engagement l’enracinement sur le terrain et la fidélité des engagements. Nous nous battons contre les apparatchiks qui prospèrent dans le parti de droite comme dans toutes les formations politiques, ces « bons clients » des plateaux de télévision qui cherchent à « faire le buzz » et qui abîment l’image de notre mouvement sans lui faire gagner une seule voix.

Nous ne sommes pas nostalgiques des anciens clivages

Nous ne nous reconnaissons pas dans les anciens clivages qui ont structuré la droite pendant des décennies, et ne pensons pas que le mouvement des Républicains doive être plus « centriste », « libérale » ou « gaulliste ». Nous voulons mettre l’accent sur ce qui nous unit, sur ce qui nous rassemble, sur ce qui constitue l’identité commune du centre et de la droite française.

Nous ne sommes pas obnubilés par les « valeurs »

Quelle que soit l’importance des « valeurs » en politique, refonder les Républicains sur un programme essentiellement identitaire et sécuritaire serait une faute politique. Parce que la crise économique que nous traversons menace au moins autant la cohésion nationale que les questions régaliennes. Parce que nous nous retrouverions au pouvoir impuissants à redresser un pays qui a d’abord besoin de retrouver sa vitalité économique. Parce que nous nous placerions sur le terrain de prédilection du Front national tout en nous éloignant définitivement de l’électorat du centre, essentiel à la reconquête du pouvoir. Nous préférons incarner la droite des solutions à celle des valeurs.

La bai en direct